4.2
powered by Google
js_loader

Notre siège social

à Saint-Malo

demenagement-piano-3-etapes

Comment déménager un piano en 3 étapes ?

Déménager un piano nécessite des précautions particulières. Le piano est en effet composé d’une multitude de pièces (pédalier, chevalet, cordes, touches, table d’harmonie, etc.) qui ne doivent subir aucun choc, au risque d’être définitivement endommagées ou d’engendrer de réparations onéreuses. Les pieds et table d’harmonie sont, à ce titre, les parties les plus exposées aux cassures, éraflures…Découvrez comment déménager sereinement votre piano en 3 étapes !

1 – Les prérequis pour déménager un piano 

Avant de déménager un piano, assurez-vous que votre piano passera partout en mesurant la largeur des endroits étroits comme les pas de porte, par où vous le ferez passer (n’oubliez pas d’inclure vos doigts).

Vous devez aussi communiquer le poids de votre piano ; en effet, le code du travail impose de ne pas transporter plus de 210kg à 2 personnes. Découvrez le poids des pianos en fonction des types.

2 – Le déménagement du piano

Préparation du piano avant le déménagement

Les déménageurs peuvent démonter des parties du piano pour l’alléger. Ils vont par exemple, retirer les éléments amovibles tel que le couvercle qui protège les touches et les panneaux frontaux (panneaux de bois qui se trouvent au-dessus et sous le clavier), ou bien encore une partie des mécaniques. Sur le piano à queue, il est possible de retirer, dans un premier temps le premier pied et la lyre (pédales), puis après bascule sur un chariot adapté, les deux autres pieds.

Ensuite, les déménageurs emballent les pièces détachées dans des couvertures.

Ils protègent ensuite le piano avec une housse de protection molletonnée, qu’ils entourent de sangles pour une meilleure adhésion ;

Manutention du piano

Les déménageurs, équipés de ceintures de force, basculent ensuite très délicatement le piano sur un piano-plan (idéal pour monter ou descendre un piano dans les escaliers), luge de transport ou un chariot à roulettes puis sanglent le piano.
Le déplacement du piano à queue s’effectue verticalement sur le charriot sur son côté plat avec les aigus du clavier (la droite) vers le haut et le bas du clavier (la gauche) vers le charriot.

En présence d’escaliers, les professionnels disposent le piano en chandelle (vertical) si nécessaire et soulèvent, puis déplacent l’instrument avec la plus grande vigilance.

Quand il n’y a pas d’autres solutions que de faire passer le piano par une fenêtre, le déménageur pourra recourir à des équipements complémentaires. Ainsi, le transport de l’instrument au 1er étage d’une habitation via le balcon pourra s’effectuer grâce à un monte-meubles. Tandis qu’un bras de grue inclus sur camion ou une mini-grue de manutention permettra d’hisser le piano à des étages supérieurs.

Transport du piano

Le piano est hissé dans le véhicule à l’aide d’une rampe ou d’une plateforme élévatrice. En vue du transport, le piano est attaché aux parois à l’aide de câbles et de harnais pour l’empêcher de bouger durant le déplacement et il est couvert de couvertures matelassées ou molletonnées, adaptées au modèle.

3 – L’installation du piano chez vous

Le jour du déménagement, veillez à dégager le passage dans votre lieu d’habitation afin de faciliter au mieux le travail des déménageurs.

Évitez de placer votre piano sur un sol carrelé ou en béton et préférez un plancher qui garantira la meilleure sonorité à votre instrument. On veillera également à ce que la pièce ne soit pas vide, source de trop de réverbérations, ni surchargée d’étoffes (tapis, rideaux, coussins…) qui étoufferont le son.

Il conviendra enfin d’attendre 2 mois après l’installation pour le faire ré-accorder.

Experts du déménagement depuis

1969

40 000

déménagements / an

60

membres

100 000

m² d’entrepôts

1200

collaborateurs