4.2
powered by Google
js_loader

Notre siège social

à Saint-Malo

demenagement-enfant-France-Armor

Déménagement enfant : les conseils pour préparer votre enfant !

Les déménagements sont la troisième source de stress après le deuil et le licenciement !

Si l’ensemble des enfants, quelque soit leur âge, sont sensibles à un déménagement, les adolescents sont particulièrement exposés car soumis à un « double stress » : ils doivent s’adapter à un nouvel environnement, une nouvelle école, construire de nouvelles relations tout en étant sujet aux bouleversements physiques et psychologiques liés à l’adolescence.

Ceci étant dit, il ne s’agit pas de paniquer mais d’intégrer dans l’organisation de votre déménagement un temps à consacrer à vos enfants. Il s’agira de leurs expliquer les raisons du déménagement, de les faire adhérer à ce changement de vie et de les aider à se projeter dans leur nouveau lieu de vie. Plus vous investirez de temps pour accompagner vos enfants dans cette aventure (Et le plus tôt possible sera le mieux), plus il leurs sera facile d’accepter le déménagement, de se sentir bien et même de devenir de véritables ambassadeurs au point de vous être une aide précieuse.

Avant le déménagement

Gagnez en sérénité et avant de rassurer, écoutez !

Gagnez en sérénité

On rassure quand on est soi-même rassuré !

Un déménagement nécessite de l’anticipation, de l’organisation et de la patience. Pour celles et ceux qui ont l’âme d’un chef de projet, vous pourrez envisager votre déménagement comme un vrai projet (Identification des tâches, des acteurs, des échéances…). Si ce n’est pas votre cas, retenez qu’une bonne préparation de votre déménagement vous rassurera et vous aidera à créer un climat de confiance.

En évacuant votre anxiété, en gagnant en sérénité, en montrant que vous quittez votre lieu de vie sans regret et que vous allez plein d’allant vers votre nouveau lieu de vie, votre enfant pourra aborder ce changement de façon positive.

Avant de rassurer, écoutez !

Avant de chercher à rassurer à tout prix, faites évoquer à votre enfant ce qu’il ressent et surtout écoutez-le. Si on rassure avant d’écouter son enfant, on risque de créer de l’inquiétude. « Si on me rassure, c’est qu’il y a des raisons de s’inquiéter ?! » Demandez-lui de quoi il a peur, comment il imagine sa nouvelle vie (rentrée…), ce qu’il pense mettre en œuvre pour aborder tel ou tel problème…L’enfant doit ainsi trouver les solutions en lui-même, et non pas chez ses parents, pour qu’il puisse apprendre à faire face aux changements lui-même, prendre confiance en lui-même et ne pas être dépendant vis-à-vis de ses parents.

Rassurez

Il est important de sécuriser l’enfant en le rassurant sur sa normalité, en dédramatisant ses peurs. Ses héros ont eux aussi des peurs, ses parents également. On peut également dans le calme imaginer d’autres peurs, les exagérer avec humour, en faire le tour pour que votre enfant comprenne qu’il est normal d’avoir peur.

Vous pouvez également partager vos propres émotions ; par exemple, lui faire part que vous appréhendez la rencontre avec vos nouveaux collègues, que vous vous demandez si vous allez vous faire de nouveaux amis et que vous avez réfléchi à des stratagèmes pour faire de nouvelles rencontres. Par l’exemple, vous lui apprendrez qu’il est possible de gérer ses peurs par des solutions concrètes.

Expliquez-lui les raisons du déménagement

Evitez les non-dits, source d’angoisse pour votre enfant et qu’il peut interpréter de façon dramatique. Quelle que soit la raison du déménagement, il est fortement conseillé par les psychologues d’informer votre enfant des raisons du déménagement.

Vous pouvez même organiser un conseil de famille pour inviter votre enfant à faire part de sa perception, des points négatifs et positifs, de ses questionnements. Cette réunion familiale sera une très bonne occasion d’identifier des questions ou doutes jusque-là non identifiés et de pouvoir y répondre. En association votre enfant dans la discussion, il se sentira valorisé et moins vulnérable. Toutefois, des psychologues rappellent que votre enfant ne doit en aucun cas être associé à la prise de décision ; il n’a pas à assumer cette responsabilité.

Préparez votre enfant au déménagement avec des livres et des jeux

Si votre enfant est encore petit, lisez-lui des histoires expliquant ce qu’est un déménagement, en quoi il consiste : pourquoi déménage-t-on ? quels sont les préparatifs ? quels sont les personnes qui vont aider (déménageurs, amis..) ? comment cela se passera le jour J ? Où va-t-on emménager ? ce qu’il va découvrir dans son nouveau lieu de vie (Maison, nounou, école…)… La littérature infantile a pour habitude de mettre en scène un personnage qui vit la même situation que votre enfant et auquel il peut s’identifier. Cette identification permet de dédramatiser l’événement et de préparer votre enfant à des aspects qui nous paraissent insignifiants mais qui peuvent le marquer.

Découvrez notre sélection de livres sur le déménagement pour les enfants et adolescents de 3 ans à 18 ans. Il existe également des jeux en ligne sur l’agencement et la décoration pour les enfants.

Aider votre enfant à se projeter

L’acceptation d’un changement survient quand on se fait sienne l’idée du changement.
Autrement dit, pour que votre enfant accepte et adhère au déménagement, il doit pouvoir en identifier les points positifs et identifier les opportunités que le nouveau lieu de vie va pouvoir lui apporter. Pour l’aider, donnez-lui des exemples « Papa aura moins de route entre le travail et la maison et aura plus de temps à te consacrer. Nous aurons enfin un vrai jardin pour jouer à cache-cache, au ballon avec les copains… »

Faites-le participer au déménagement

On accepte le changement en étant actif et étant moteur dans le changement !

Afin de préparer l’enfant à son nouvel environnement, il est conseillé de l’emmener avec vous au moment des visites : appartement/maison, école, clubs de sport…

Emmenez-le avec vous lorsque vous visitez un appartement et demandez-lui ce qu’il en pense. Associez-le au tri et à l’emballage des cartons, en l’invitant à le faire pour ses jouets.

Le jour « J » du déménagement

Le jour du déménagement, il est important que votre enfant assiste à une partie du déménagement, au transport des meubles et cartons afin qu’il comprenne que ses affaires ne disparaissent pas et qu’il dise au revoir à son ancien lieu de vie.

Après le déménagement

Ne le coupez pas subitement de ses anciens amis

Il convient d’éviter les ruptures brutales avec les copains et copines. N’hésitez pas à inviter les amis de votre enfant pendant les vacances ou le week-end si vous n’avez pas déménagé trop loin. Dans cette phase de transition pendant laquelle votre enfant apprendra à créer de nouvelles relations, la présence de ses amis le rassurera, l’apaisera. Et s’il n’est pas possible de maintenir ses relations dans le temps, votre enfant apprendra de lui-même à se détacher de ses anciens copains/copines.

Laissez votre enfant agencer et décorer sa chambre

On retrouve ici le principe d’être moteur et acteur dans le changement. Plus vous laisserez votre enfant créer son espace, plus il se l’appropriera facilement. Ici, il s’agit pour l’enfant de créer son petit cocon, en définissant l’agencement et la décoration de sa chambre, sous votre œil bienveillant et avisé. Même les tout petits peuvent participer à la personnalisation de leur chambre en faisant par exemple un dessin et en à l’accrochant au mur, ou en collant des stickers…

Restez attentif à votre enfant

Certains enfants sont plus sensibles que d’autres ; restez vigilant dans les mois qui suivent le déménagement. Si vous observez quelques changements notables dans le comportement de votre enfant (troubles du sommeil, perte d’appétit, repli sur soi, difficultés à créer de nouvelles relations…), n’hésitez pas à en parler à un professionnel.

Experts du déménagement depuis

1969

40 000

déménagements / an

60

membres

100 000

m² d’entrepôts

1200

collaborateurs